Accueil > >

Comité de lecture : romans ados

Chaque mois, un comité composé de libraires, documentalistes, bibliothécaires et de l’équipe du Salon, explore l’actualité des romans pour adolescents (francophones et internationaux).
Régulièrement, il vous propose une liste de bonnes lectures parmi les nombreux ouvrages remarqués, dont un top 3.



Top 3 – Juillet 2017


 


Arkane de Pierre Bordage, Bragelonn

 

L’avis de Thomas Chaptal
Professeur de français au collège Robespierre à Épinay-sur-Seine

 

Les Dieux ont détruit Arkane par un déluge tout en sauvant 7 familles, qui deviennent les fondatrices de la grande cité d’Arkane, bâtie en hauteur pour échapper aux crues. Nous y suivons l’ascension de 3 personnages. Le livre commence doucement pour poser les bases mais nous rentrons très vite dans une violente course contre la mort. Un récit prenant, une construction idéale et une écriture habile en font un texte fascinant. Un roman fantasy maitrisé sous toutes ses formes.


La Trouille de Julia Billet, Le Calicot

 

L’avis de Marie Dupayage
Responsable de la section jeunesse de la bibliothèque Elsa-Triolet à Pantin

 

Un jeune homme emprisonné redoute sa sortie prochaine, après une année de détention. A tel point qu’il en est malade, pris de violentes nausées. Sur une proposition du médecin de la prison, nous allons alors le suivre lors d’une « sortie » en montagne, exercice de préparation à son retour à la vie réelle. Une évocation inédite de la prison, où Julia Billet décrit avec finesse toute la difficulté de ces gens coupés du monde pendant un certain temps à retrouver une vie qui a continué sans eux. Un très beau texte !


Star Trip d’Eric Senabre, Didier Jeunesse

 

L’avis de Floriane Bonaro
Documentaliste en lycée



Un roman à la fois sensible et drôle rendant hommage à l’amour fraternel, la culture sixties, Star Trek et un peu aussi à l’émancipation des femmes !

Et les bonnes lectures du mois

 

• Je vous sauverai tous de Émilie Frèche, Hachette

• Les Sœurs Carmines : le complot des corbeaux d’Ariel Holzl, Naos

• Roslend de Nathalie Somers, Didier jeunesse

• De longues nuits d’été d’Aharon Appelfeld (trad. de l’hébreu par Valérie Zenatti), L’école des loisirs

• Le Temps des oranges d’Iva Prochazkova (trad. de l’allemand par Hélène Boisson), La Joie de Lire

• Ma Mémoire est un couteau de Laurie Halse Anderson (trad. de l’anglais [E-U] par Marie de Prémonville), La Belle Colère

• Toute la beauté du monde n’a pas disparu de Danielle Younge-Ullman (trad. de l’anglais [E-U] par Laetitia Devaux), Gallimard jeunesse



Top 3 – Mai 2017


 


Je suis ton Soleil de Marie Pavlenko, Flammarion jeunesse

 

L’avis de Julie Vergès
Professeur de français au collège Robespierre à Épinay-sur-Seine

 

Avec ce roman, Marie Pavlenko nous offre une année de terminale riche en rires et en larmes. Déborah, notre héroïne, nous entraîne dans son quotidien chamboulé par ses parents qui divorcent, sa meilleure amie qui l’abandonne, ses deux nouveaux amis amoureux de cadavres exquis et son chien Isidore à l’odeur franchement désagréable. Avec humour et parfois beaucoup d’émotion, on touche à tous les sujets : l’amitié qui peut s’effilocher, l’amour qui prend des visages parfois inattendus, la dépression et le parcours pour s’en sortir, et tout cela sans mélodrame, mais avec beaucoup d’humanité (à mettre entre toutes les mains).


Maresi de Maria Turtschaninoff (trad. du suédois (Finlande) par Johanna Kuningas), Rageot

 

L’avis de Marie Dupayage
Responsable de la section jeunesse de la bibliothèque Elsa-Triolet à Pantin

 

Superbe roman de fantasy autour d’une abbaye sur une île presque cachée où ne vivent que des femmes, souvent des filles qui ont quitté leurs foyers pauvres ou cruels. L’arrivée d’une nouvelle jeune fille, poursuivie par un terrible passé, va faire basculer la quiétude de l’abbaye et de ses habitantes. Un roman autour de la féminité, à travers les différents visages de leur déesse mère, mais également du féminisme, à travers Maresi et ses amies fortes et désireuses de faire changer les choses dans leur monde et de l’importance accordée au savoir et à l’éducation. Un magnifique roman servi par une belle écriture contemplative, une mythologie et une magie fascinantes, des personnages fouillés et un beau message d’espoir. Une très belle découverte !


La petite romancière, la star et l’assassin de Caroline Solé, Albin Michel jeunesse

 

L’avis d’Emilye Sentenac
Professeur documentaliste pour le groupe scolaire la Résidence (collège et lycée) à Casablanca

 

Dans La petite romancière, la star et l’assassin, trois personnages nous donnent leurs versions d’une histoire, lors d’un interrogatoire de police, suite à la découverte du corps d’un enfant assassiné. Trois versions qui nous permettent de découvrir trois personnes, leurs vies, leurs rêves, leurs empêchements.
Leurs trois discours nous offrent aussi matière à réflexion sur nos propres vies, notre société, nos solitudes.

Et les bonnes lectures du mois

 

• Appuyez sur étoile de Sabrina Bensalah, Sarbacane

• Celle qui voulait conduire le tram de Catherine Cuenca, Talents Hauts

• Le bonheur est un déchet toxique de Manu Causse, Thierry Magnier

• Blue Gold Elizabeth de Michelle Montmoulineix (Trad. de l’anglais [É-U] par Stewart), Bayard

• Les Puissants t.1 de Vic James (Trad. de l’anglais par Julie Lopez), Nathan

• Mosquitoland de David Arnold (Trad. de l’anglais [É-U] par Maud Ortalda), Milan

• Hors-champ de Chiara Carminati (Trad. de l’italien par Bernard Friot), La Joie de Lire



Top 3 – Février 2017


 

 

L’enfant du Cerf : Shikanoko (t.5) de Lian Hearn, trad. de l’anglais par Philippe Giraudon, Gallimard

 

L’avis de Charlotte Rigaux
Librairie à « Millepages » (Vincennes)

 

Lian Hearn nous offre de nouveau une grande aventure avec cette série contant les origines du clan des Otori. Dans ce premier tome, nous suivons le jeune Shikanoko, abandonné au seuil de la mort dans la montagne. Il est alors recueilli par un sorcier qui lui confectionne un masque de Cerf. Ce masque lui permet d’accéder à une certaine magie, mais aussi à la part bestiale que tout Homme possède.
Happé par son écriture fluide, par son mélange de sorcellerie, d’amour et de haine et par son mélange entre tradition et mythologie japonaises, ce roman promet un très bon moment.

 

L’Enfant n’est pas mort de Nimrod, Éditions Bruno Doucey

 

L’avis de Christine Paix
Librairie L’Herbe Rouge, Paris 14e

 

Le magnifique roman de Nimrod ouvre une page sensible de l’Histoire contemporaine, celle de l’apartheid en Afrique du Sud. Consacré à la poétesse sud-africaine Ingrid Jonker, fille d’un dignitaire du pays, L’enfant n’est pas mort est le titre du poème qu’elle  rédige en 1960, suite au meurtre d’un bébé noir par les forces spéciales (blanches) dans un ghetto d’Afrique du Sud. Ce poème sera lu par Nelson Mandela en mai 1994, lors de son investiture, face une assemblée de députés blancs sud-africains médusés. L’ouvrage croise ainsi les combats de ces deux figures, en lutte contre les injustices et la ségrégation raciale, et suit le principe de la collection « Sur le fil » qui offre aux adolescents de belles entrées du côté de l’Histoire et de la poésie.

 

 

Soul Breakers de Christophe Lambert, Bayard

 

L’avis de Virginie Léger
Responsable jeunesse, Médiathèque de l’Espace culturel Condorcet

 

Situé dans les années 30 aux États-Unis pendant la grande dépression, le roman fait bien sûr penser à celui de John Steinbeck « Les Raisins de la colère », mais il emprunte à plusieurs genres :  roman d’initiation, de roman d’aventures, road-movie, mais aussi de fantastique. Avec Teddy, son héros, on voyage de ville en ville et on découvre les camps où survivent des familles en grande difficulté, une mine, les abattoirs de Chicago, un hôpital psychiatrique…  On croise toutes sortes de personnages, tous très fouillés. Tout cela donne  un panel de la société américaine des années 30 dans un très beau roman passionnant.

 

 

 

 

 

Et les bonnes lectures du mois

 

• Barracuda for ever,  PascalRuter, Didier jeunesse
Car boy, Anne Loyer, Thierry Magnier
Et vous mourrez longtemps, Jean-Paul Nozière, Thierry Magnier
Feu couleur #1, Jenny Valentine, Trad. Marion Danton, École des Loisirs, (coll. Medium)
Le jour où je suis partie, Charlotte Bousquet, Flammarion-Pere Castor
Power club, t. 1 : L’apprentissage, Alain Gagnol, Syros
• Le monstrologue, T. 1, Le monstrologue, Rick Yancey, Trad. Francine Deroyan, Robert Laffont.

 


Membres du comité de lecture Roman Ados

 

Mercha Baboutana, bibliothécaire à Saint-Denis
Odile Bocquel, documentaliste collège Jean Vilar
Floriane Bonaro, documentaliste dans un lycée polyvalent à Montreuil
Suzanne Carpentier, libraire à Le Méandre à Meudon
Alice Carré, blogueuse de L’Antre de la louve
Nathalie Donikian, directrice littéraire Salon du livre et de la presse jeunesse

Ema Dufour, contractuelle à l’INHA
Marie Dupayage, responsable de la section jeunesse de la bibliothèque Elsa-Triolet à Pantin
Marilyne Duval, bibliothécaire à la bibliothèque Robert Desnos à Montreuil
Aurélie Forget, libraire à Colibrije à Montreuil
Véronique Fouché, libraire à La Fabrique Vagabonde à Versailles
Rachel Godefroy, secrétaire générale de Salon du livre et de la presse jeunesse
Stéphanie Goud, éditrice numérique chez Belin
Isabelle Grenier, documentaliste à Clichy-sous-Bois
Hélène Guibert, libraire à Les Nouveautés à Paris
Véronique Hamon, responsable du livre, de la lecture et programmatrice danse du CCAS de Montreuil.
Corisande Jover, libraire à Les jours heureux à Rosny-sous-Bois
Soraya Khelfallah, ambassadrice des Livres à Soi, Salon du livre et de la presse jeunesse
Sandra Lebovici, professeur documentaliste au collège Jorissen à Drancy
Virginie Léger, responsable de l’espace jeunesse à la médiathèque de Viry-Chatillon
Stéphanie Malléa, relation libraire pour divers éditeurs via ComJ
Virginie Mur
, enseignante au collège Lenain de Tillemont de Montreuil

Océane Naud, comités de lecture et relations libraires, salon du livre et de la presse jeunesse
Christine Paix, Libraire à L’Herbe Rouge à Paris
Marie-Claire Poirié, chroniqueuse sur le blog À Bride Abattue
Charlotte Rigaux, Libraire à Millepages à Vincennes

Anne Robinson Sagnez, Médiathécaire à Bonneuil
Emmanuelle Rodriguez, documentaliste Montreuil
Émilye Sentenac, professeur documentaliste
Justine Sireau, professeur documentaliste au Collège Pierre Brossolette au Perreux-sur-Marne
Marie Valade, étudiante en master littérature jeunesse
Marie-Louise Vega, documentaliste
Julie Vergès, professeur de français au collège Robespierre à Épinay-sur-Seine
Mélanie Yvelain,  bibliothécaire jeunesse à la médiathèque de Clichy-la-Garenne