Opération « Rallumons les étoiles », un bilan lumineux

Pour pallier l’interdiction des sorties scolaires, qui eut lieu durant l’édition 2015 du Salon, l’opération « Rallumons les étoiles, offrons des livres aux enfants » a été déployée : si les enfants n’ont pas pu venir au Salon, c’est le Salon et la littérature jeunesse qui se sont rendus dans les classes.

 

 

La sélection et l’achat des livres
Plus de 350 classes de collèges et d’écoles primaires du département de la Seine-Saint-Denis se sont ainsi vues offrir des ouvrages choisis par l’équipe du Salon les 3 et 4 décembre, grâce aux 10 000 chèques lire mise à disposition par le Conseil départemental et la Préfecture de la Seine-Saint-Denis, le ministère de la Culture et le CNL.

 

Les éditeurs exposants au Salon n’ont d’ailleurs pas caché leur enthousiasme à l’idée de cette opération : « En plus d’être des relais et des soutiens pour nos professions en temps « normal », vous avez été une inspiration et un modèle pour nombre d’entre nous lors de ces 3 dernières semaines » résume Mathilde Davignon aux éditions des Braques. Éric André des éditions Amaterra renchérit : « Il y avait dans les allées un « je ne sais quoi » qui donnait le sourire ».

Des livres à emporter
La livraison de ces livres s’est effectuée pendant et après le Salon dans tout le département de la Seine-Saint-Denis : « Vos livres sont arrivés ce matin dans mes classes… Quel bonheur de voir mes élèves si heureux, ravis de découvrir cette boîte à trésors, de choisir un bel album, de feuilleter une bande-dessinée, d’emmener un roman à lire pendant les vacances… » nous prévenait le 18 décembre Céline Pinchon, enseignante au collège Jean Lolive à Pantin.

 

La dernière livraison a eu lieu vendredi 12 février au collège Lenain de Tillemont à Montreuil. C’est Virginie Mur, enseignante de français qui a accueilli et guidé les équipes du Salon vers la classe de 6e. Les enseignants et les élèves, conscients des raisons de l’interdiction des sorties scolaires, ne se sont pas fait attendre pour déballer, s’emparer et feuilleter les livres qui leur étaient offerts, une curiosité enjouée qui témoignait de l’intérêt de ces enfants pour la lecture.

 

Les autres opérations
Au-delà des ces achats de livres, le Salon a également délocalisé les rencontres de la programmation pendant et après le Salon : les auteurs et illustrateurs se sont déplacés dans les classes de la Seine-Saint-Denis pour animer des ateliers auprès de 1000 élèves. Enfin, 30 000 invitations avaient été envoyées aux élèves dont les classes et groupes qui étaient initialement inscrits, pour qu’ils puissent venir en famille au Salon.